Prologue n°2

— Projet artistique culturel communal et métropolitain : retrouver des utopies ?
L’arrivée d’un personnel politique nouveau suite aux élections est l’occasion de réinterroger les fondements de l’engagement public à l’échelle de la commune comme à l’échelle de la Métropole. C’est évidemment à la dimension culturelle et artistique que le responsable d’une institution comme l’Hexagone sera sensible. C’est dans ce domaine que nous tentons quotidiennement d’apporter notre pierre à l’édifice.

— Ouvrir des horizons pour l’art, l’action culturelle et l’éducation populaire au bénéfice du territoire
Comme l’écrit Camille De Toledo dans Les Potentiels du temps, il faut « délier le corps et l’esprit de la prédiction apocalyptique ». Contre les idées noires, contre des imaginaires repliés sur eux-mêmes, penser « l’espoir comme une discipline », rouvrir les potentiels d’imaginaires et donc d’action, comme une histoire à faire, « une histoire devant nous. Un nous devant l’histoire ».
Ce sont de nouveaux mots pour dire ce que pourrait être une éducation populaire au 21e siècle. Un rapport à l’émancipation qui passe par une démarche collective, par la promotion du commun.

— Cette réouverture des possibles, l’Hexagone l’aborde de deux manières : en pensées et en actes
En pensées, en développant une approche transversale. C’est toute l’aventure intellectuelle collective conduite au sein du réseau TRAS qui a produit la nouvelle charte que vous pouvez découvrir sur www.reseau-tras.eu

Cette aventure s’est nourrie de nos expériences quotidiennes et notamment de nos activités d’éducation artistique qui aujourd’hui s’inventent dans les thématiques ARTS – SCIENCES – TERRESTRE.
Vous pourrez découvrir nos démarches « voir-faire-penser » entre art, sciences et terrestre dans le Cahier de l’Atelier Arts Sciences n° 10 Éducation Artistique Scientifique et Terrestre, imaginaire d’un projet scolaire arts et sciences.Disponible sur simple demande à l’accueil de l’Hexagone ou à l’Atelier Arts Sciences.

En actes, par la mise en place du programme que vous avez entre les mains et en oeuvrant pour construire les conditions favorables aux activités artistiques et culturelles à l’échelle du territoire.

— Nos priorités : la création et la transmission
L’Hexagone entretient un patrimoine. Ce patrimoine, ce sont tous les éléments qui contribuent à mettre en oeuvre les conditions de la création. Ce patrimoine qu’est la création a construit l’Europe au-delà des guerres. Qu’il soit artistique ou scientifique et technique, ce rapport à la création est central dans nos imaginaires, dans nos références. C’est cette aptitude à la création qui doit être identifiée et transmise à chacune, chacun et collectivement.

Comment une ville, un village, une métropole peuvent-ils entretenir ce patrimoine de la création ? En retrouvant des utopies pour l’art et la culture, des utopies qui peuvent avoir des assises très concrètes.