PAULINE DE CHALENDAR
Artiste visuelle
—> MUSETTE
En résidence à l’Atelier Arts Sciences, en collaboration avec le Département de l’Isère. Invention de trois dispositifs créés en 2019 et 2020 pour aborder autrement la gravure, la peinture et la sculpture. En s’appuyant sur le trait, pour Rembrandt, sur la couleur, pour Jongkind et sur des sculptures pour aborder la 3D, Pauline de Chalendar crée des dispositifs numériques présentés aux côtés des œuvres des artistes.
Ils mettent en exergue la construction dans le temps du dessin, révèlent des détails des œuvres, permettent de l’agrandir, proposant au visiteur une nouvelle approche de l’œuvre conçue avec les compétences d’une artiste d’aujourd’hui. Les entreprises ISKN et SIP conseil accompagnent techniquement ces projets.
Partenaires : Fonds Glénat pour la création et le patrimoine, Musée Hébert, ISKN, SIP conseil, Laboratoire PIRVI.


ROCIO BERENGUER

Artiste transdisciplinaire en collaboration avec Léopold Frey
—> G5
En résidence à l’Atelier Arts Sciences. Une recherche qui s’inscrit dans le projet European ARTificial Intelligence Lab, co-financé par le programme Europe Créative de l’Union européenne. Dans un futur proche, le G5 rassemble les cinq puissances de vie — le Minéral, le Végétal, l’Animal, la Machine et l’Humain — qui doivent coopérer pour assurer le futur de la vie terrestre. Le spectacle propose par la science-fiction un autre scénario de notre avenir.

Partenaires : Rocio Berenguer a travaillé avec des laboratoires d’éthologie, de minéralogie, de planétologie, d’informatique et de philosophie du CEA/Léti/List, de l’UGA et du CNRS.


LIONEL PALUN

Électro-vidéaste
Après quatre années de résidence à l’Atelier Arts Sciences au cours desquelles il a poursuivi la recherche sur ses instruments avec les ingénieurs du CEA, Lionel Palun, artiste électro-vidéaste est invité par l’Hexagone à explorer le potentiel dramatique de « l’image vivante » lors d’une résidence aux multiples facettes. Recherche, création et transmission sont au programme des trois années de collaboration de 2018 à 2020. La création et la transmission s’inscrivent dans les programmes de résidence d’artistes et des scènes ressources du Département de l’Isère. Après Double jeu créé en 2018, viendra en collaboration avec Isis Fahmy, Le Serpent cosmique à l’automne 2020, un spectacle sur les mythes qui accompagnent nos usages de l’informatique. Entre temps vous pourrez retrouver Lionel Palun pour une soirée rétrospective 15 ans d’image vivante le 17 janvier 2020.
Côté action culturelle, Lionel Palun a conçu avec Jérome Noetinger l’Instrumentarium, un dispositif de son, d’image et d’électronique destiné à explorer les secrets de « l’image vivante ». C’est avec celui-ci que nous construisons les actions pédagogiques à destination de tous les publics dès 6 ans. Enfin, la recherche en partenariat avec l’UMR Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes est destinée à mieux comprendre nos imaginaires du pixel. Comment les outils numériques rencontrent-ils l’art ancestral mais toujours renouvelé du théâtre ?


EZRA

Artiste beat boxer multimédia Cie Organic Orchestra
—> ONIRI
En résidence à l’Atelier Arts Sciences. Une résidence de recherche sur l’autonomie énergétique et la transportabilité des outils servant une création artistique ne dépassant pas une consommation de 1 kW pour une heure de spectacle. Oniri, 2070, quelques habitants ont pris la route avec l’idée « d’élaborêver » avec les volontaires rencontrés sur le chemin, une nouvelle cité nommée Oniri. Cette cité se raconte par la collecte de témoignages lors d’escales faisant ainsi évoluer le spectacle qui porte son nom.
Partenaires : chercheurs du CEA/Liten, CEA/DIP, CEA/Léti et de l’UGA (G2Elab -programme Eco-SESA, Architecte Urbaniste, SFR Territoires en réseau, Institut d’Urbanisme et de géographie Alpine).


NICOLAS RAMOND

Metteur en scène
Cie les Transformateurs
Dans le cadre de l’Atelier Arts Sciences, résidence au sein de l’entreprise Renault. Renault a choisi l’Atelier Arts Sciences pour intégrer un artiste au sein d’un programme stratégique du groupe industriel. L’immersion se déroulera sur un an dans la perspective d’apporter un autre regard sur la recherche, d’accompagner et d’enrichir une phase d’exploration et de mettre des mots sur un processus industriel. Nicolas Ramond, artiste metteur en scène, proposera à l’issue de cette collaboration une forme artistique dont une étape sera montrée sur EXPERIMENTA, le Forum 2020.

 


YANN NGUEMA

Artiste multimédia
Dans le cadre de l’Atelier Arts Sciences, résidence au sein de l’entreprise du Centre d’ingénierie hydraulique de EDF. L’artiste Yann Nguéma assisté d’Arnaud Doucet sera, en 2019, en résidence au sein du Centre d’Ingénierie hydraulique afin de créer une œuvre en lien avec les salariés, sur l’activité hydraulique. Cette œuvre sera fondée sur une recherche menée avec le laboratoire d’optique du CEA/Léti pour la projection sur surfaces transparentes (verres, résine, plexiglass…). Cette résidence sera l’occasion pour l’artiste d’évoquer avec les équipes sa démarche artistique et de nourrir sa pratique de données nouvelles : relevés topographiques, barrages et territoires hydrauliques…

Partenaires
: CEA/Léti, Crysalis 3D, Séripub. N+1 Collectif de comédiens les Ateliers du Spectacle Dans le cadre de l’Atelier Arts Sciences, résidence au sein du Centre d’Ingénierie Hydraulique de EDF. Après plusieurs années de résidence à l’Atelier Arts Sciences sur l’imaginaire de l’énergie et l’action, les n+1 ont imaginé une école dans laquelle il serait possible d’« apprendre à prendre des risques ». En tournée sur les sites de production hydraulique d’EDF en 2020, le groupe n+1 proposera cette École du risque, forme nouvelle à mi-chemin entre l’exploration collective, l’atelier et le spectacle participatif…

 

DAVID-ALEXANDRE CHANEL
Artiste multimédia Théoriz Studio
—> Utsutsu (mot d’origine japonaise signifiant « flottement entre rêve et réalité »)
En résidence à l’Atelier Arts Sciences. David-Alexandre Chanel poursuit ses expérimentations sur la réalité virtuelle. En vue d’un film interactif en réalité virtuelle, il concentre sa recherche sur comment associer le retour haptique au contact d’un avatar.
Partenaires : CEA/List, Théophile Ohlmann psychologue cogniticien, Véronique Aubergé CNRS/IMAG.

 

COLLECTIF TOAST
—> Spélaïon
En résidence à l’Atelier Arts Sciences. Dans le cadre de l’appel à projets européen Vertigo /STARTS. Ce collectif de quatre artistes grenoblois interroge le processus de création artistique à partir d’un nouveau matériau souple, auto-cicatrisant et auto-réversible, conformable et réutilisable inventé par des chercheurs du CEA. Cette résidence se partage entre expérimentations techniques, réflexion sur la recherche et création de formes.
Partenaires : CEA/Liten.

 

KOMPLEX KAPHARNAÜM
Compagnie de théâtre de rue
—> Architecture du soleil
En résidence à l’Atelier Arts Sciences. Cette recherche s’inscrit dans le cadre du projet PRESTIGE, financé par le programme Horizon 2020 de l’Union européenne — Grant Agreement 761112 — auquel le CEA/Liten a associé l’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences. Une structure éphémère s’installe progressivement dans la ville et réclame l’attention et la contribution des passants pour capter l’énergie solaire et prendre vie.
Partenaires : CEA/Liten, VTT Finlande.

En parallèle de ce projet, l’Hexagone soutient le travail d’écriture de Stéphane Bonnard. Une première version du texte sera lu à l’occasion d’EXPERIMENTA 2020.