VOIR FAIRE PENSER sont les 3 piliers qui fondent notre action en termes d’éducation artistique et culturelle.
VOIR les œuvres, FAIRE de la pratique artistique et/ou scientifique, PENSER ce que cela a éveillé ou changé dans mon rapport à l’œuvre et plus globalement au monde.
Les artistes programmés à l’Hexagone sont les partenaires de ces actions menées en direction de tous les publics : rencontres avant ou après spectacle, ateliers de pratique, visites du décor, etc… Autant de temps partagés avec les artistes accueillis qui nourrissent et augmentent l’expérience de chaque spectateur.
Par ailleurs certains projets s’inscrivent dans la durée et demandent une implication très régulière et une disponibilité conséquente. Aussi, les comédiens, danseurs et musiciens installés sur notre territoire apportent alors leur expertise, leur compétences artistiques et rendent possible la mise en œuvre de ces projets ambitieux en termes d’heures d’intervention.
Pour 2021, voici artistes résidant sur le territoire isérois et intervenant plus de 20h pour l’Hexagone. Nous les remercions chaleureusement de leur engagement à nos côtés.

BÉRÉNICE DONCQUE

Formée au Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble, Bérénice consolide sa formation de comédienne par des stages en commedia dell’arte, en chant et en danse avec Anne-Marie Pascoli, Viviane Serry, Rodolfo Araya ou encore Savitry Naïr. Elle suivra également un stage avec le Théâtre du Soleil dirigé par Ariane Mnouchkine. Elle entre au Théâtre du Réel avec Peau de Mille Bêtes en 2000 après avoir joué au sein de la compagnie Takiya Tokaya ! (La chanson de Craonne et Le petit bal perdu mis en scène par Michel Dibilio). Elle jouera aussi avec la compagnie Figura (les Rampants) et le Vox International Théâtre (Les Minuscules), notamment. Interprète au sein des créations du Théâtre du Réel (La bonne âme de Sezuan, On n’est pas innocent par hasard, Ste Jeanne des abattoirs, Y a-t-il trop d’étrangers dans le monde ? etc.), Bérénice accompagne des ateliers, des stages et des formations en milieu scolaire et au-delà

DOMINIQUE LÉANDRI

Formée au Conservatoire d’art dramatique de Lille. Elle a travaillé entre autres avec J.C Bastos, Eric Dedadelsen, Claude Yersin, Jean Deloche, Anne Alvaro, Elisabeth Catroux, Anne Benoit, Marc Paquien, Richard Sammut, Michel Cerda, Didier Galas, Fanny Rudelle, Isabelle Paquet, Valère Bertrand et Julien Guill et sa troupe d’enragés de la Cie Provisoire avec laquelle se construit depuis 2013, une collaboration profonde des spectacles.
Elle a mis en scène : L’ombre de la vallée de Synge avec Anne Alvaro, La Milonga Idéal, projet autour du Tango Argentin avec le quatuor Maguna/Troosman, Amoroso sur une péniche projet pour clowns, danseurs et Fanfare, La Barraquita d’après Garcia Lorca, avec Roman Suarez-Passos, Around Mary’s at midnight d’après Valletti,  Pinocchio d’après Pommerat, L’Important c’est la Tempête d’après Thomas Bernhard, Sankara’s Soul avec le compositeur Philippe Codecco, Lettre aux paysans pour la pauvreté et la paix de Giono avec Valère Bertrand.
Elle travaille également régulièrement avec le Collège International de la Traduction à Arles, où elle met en scène des lectures bilingues.

ÉMILIE GEYMOND

Elle se forme au Clown auprès de Gérard Garnache et d’autres (Blouet, Paga, Dallaire ou encore rossignol). Elle entre au CNR de Grenoble en 2002 où elle rencontre et travaille avec plusieurs metteurs en scène  comme Sire, Zimmermann, Vincey, Daumas.. Elle en ressort en 2007 avec un DET. Elle travaille puis avec différentes Compagnies : En Scène et Ailleurs, Allerleï, Infini Dehors, le Chat du Désert, les Voisins du Dessous, les 7 Familles, Cirque Autour, Telkel, Coloribus, Papagalli… Elle participe aux créations de spectacles jeune public (Inuk et Les Fées du joli) d’un spectacle de salon (L’Amour… mise en bouche : le menu Musset) et de spectacles chantés avec Les Chatoyantes (Le Disque Usé et Il est temps). En propose aussi plusieurs pièces en solo (Les leçons de vie de Marie Christine Duval et Cléopâtrak).  Avec Olivier Boujon, comédien et clown hospitalier, ils créent leur Cie Les 600 Cibles en 2018. Ils travaillent actuellement sur leur prochaine création, L’Enfantôme

FLORENT BARRET-BOISBERTRAND

Formé au Conservatoire de Grenoble, il obtient son DET en 2012. Il travaille auprès de Muriel Vernet, Patrick Zimmermann et Sébastien Jaudon ainsi que Jean-Francois Matignon, Stéphane Auvray-Nauroy, Bruno Tackels, Francois Verret, Johan Leysen, Chantal Morel… Il joue sous la direction de Muriel Vernet (Mangeront-ils), de Jessie Chapuis (Narcisse), de Simon Pineau (La vie sans mur) ainsi que d’Elisa Bernard (Rumble, Le bal du Soldat inconnu). En 2013, Il crée le collectif Le Festin des Idiots avec lequel il mettra en scène plusieurs pièces (Oreste, Ici ça sent l’éther, Loretta Strong, Ajax, les Apéro-Tragédie). Parallèlement, il fondera le collectif Midi / Minuit avec lequel il prendra la co-direction du Petit 38 (renommé ensuite le Midi / Minuit). Enfin il intégrera le collectif Troisième Bureau.

FLORENT DIARA

Artiste percussionniste, IL joue pour la première fois en groupe en 1988 avec Tijuana. Il rencontre le pianiste Pascal Perrier avec qui il fera de nombreuses dates pendant 6 ans, dont 23 premières parties de Sinsemilia. Parallèlement à ce projet, il intervient régulièrement en MJC dans la région grenobloise et se forme au contact des groupes de jeunes et moins jeunes. Il travaillera par la suite avec de nombreux artistes (FAFA, Marion Ferrieu, David El Gitano, Illias Moutzouris…) et dans plusieurs groupes (Djemdi, Roodsecours, Big Band, Oktopulse, Big Ukulele Syndicate…) sur des projets de plus ou moins longue durée.Il se forme en musicothérapie à la clinique du Grésivaudan puis développe cette expérience dans d’autres établissements et ce encore aujourd’hui. Depuis 10 ans il collabore avec l’Hexagone Scène Nationale de Meylan pour différents projets musicaux, mais surtout pour transmettre à différents groupes de personnes.

JULIEN ANSELMINO

Formé au Conservatoire National de Région de Grenoble dirigé par Philippe Sire. Il joue dans différentes compagnies grenobloises et travaille avec Thierry Menessier, Muriel Vernet, Emilie Leroux, Grégory Faive, Benjamin Moreau, Hélène Gratet, Pascale Henry, Aurélien Villard, Adéli Motchan ou encore le Troisième Bureau. En 2009 il met en scène Le Rose et le Noir spectacle d’après Le moine (de Lewis) raconté par Antonin Artaud. Il intègre ensuite la Cie Moebius, collectif d’acteurs de Montpellier dont la démarche se caractérise par l’écriture collective de leurs spectacles. Il joue de plus au cinéma sous la direction de Giacomo Abbruzzese et Isabelle Prim. Depuis 2008, il est intervenant responsable de l’atelier théâtre du lycée du Grésivaudan de Meylan.

MATHILDE DESMOULINS

Elle se dirige vers une licence d’Arts du Spectacle et entre en parallèle au conservatoire d’Art dramatique de Grenoble. Durant trois ans, elle se forme ainsi à différentes pratiques, notamment le clown et la marionnette. En 2012, elle travaille sur un projet de création à Montpellier avec des élèves du CNR duquel naît Les barbares sont arrivés de Stasiuk qui tourne jusqu’en 2014. En 2008, elle rencontre le Théâtre du Réel lors d’un stage de réalisation. Après trois stages avec la compagnie, elle intègre l’équipe en septembre 2013 avec la création collective Infâmes!. Dans le cadre du Jumelage de l’Hexagone de Meylan, Mathilde intervient au lycée Pablo Neruda de St Martin d’Hères.


VICTOR MAZZILLI

Formation d’animateur théâtre à l’IFRA de Saint Fons. Il rejoint la Compagnie de l’Aiguille, travaille sous la direction de François Brunsvick. Puis se forme à la comedia dell’arte avec Yves Doncque, au clown avec Phillipe Hottier, au théâtre de Peter Brook avec Mamadou Dioume et au théâtre-forum avec Augusto Boal. En tant que comédien,  il a participé à une soixantaine de créations classiques et contemporaines en France, Italie et Nouvelle Calédonie, avec François Brunsvick, Yves Doncque, Sylvie Cleyet, Augusto Boal, Alain Bertrand, Rénata Scant, Albert Amsalem, Christine Lesbros, Paul Sciangula, Chantal Morel, Régis Guérrard, Salvatore Tramacere, Mamadou Dioume, Lotfi Achour, Mattia Paccilli, Yvon Chaix, Moïse Touré, Henri Thomas, Serge Pappagalli, Fabien Bossegia, Guylène Ferré, Michel Dibilio, Dominique Ferrier, Jean Paul Smadja et Thierry Tochon, Valérie Charpinet.
En tant que metteur en scène, il a créé une dizaine de spectacles en France et en Italie. De 2007 à 2010, il a travaillé au Théâtre National de l’Ile de Nouméa, en Nouvelle- Calédonie. Depuis 1995, il intervient en milieu scolaire, notamment aux lycées de Voiron et Grenoble, pour les options Théâtre au baccalauréat.

ZÉLIE VICIER

Formée à  l’école des Beaux Arts de Saint Étienne, elle se forme aux arts plastiques au graphisme et à la vidéo. Membre fondatrice du collectif Les ViJettes, elle met en place durant 8 ans, des installations vidéo interactives telles que VJ Pirate et Dancing Room. La vidéo et notamment le film d’animation l’amènent à rencontrer le milieu du théâtre, ainsi elle monte en 2014 le ciné-théâtre Mon Oeil avec la cie L’Envol et glisse sur les planches. Elle devient comédienne, clown, marionnettiste au sein de la cie L’Envol avec les spectacles Touatémoche (2015), Fichtre Diantre (2016), Minute Papier (2018), Ok 5/5 ! (2021)
Avec la cie Intermezzo, elle crée la partition vidéo des spectacles Lilith (2014) et Munchhausen ? (2022)
Elle se forme à la pratique du clown et de l’humour physique avec les cies du Bateau de Papier, les Nezdocs, les Coulisses à ressorts. Elle expérimente également la pratique des échasses pour le spectacle déambulatoire Les Dam’oizelles (2020) de la cie Coloribus.
Parallèlement, elle transmet ses savoirs en tant que professeure d’arts plastiques durant 6 ans au sein d’établissements publiques puis en tant qu’enseignante vidéo dans différentes structures socio-éducatives. Elle est aussi ntervenante théâtre en partenariat avec les cie Zinzins, Hadra, Contratak Prod, ou encore l’Espace Paul Jargot et à l’Hexagone.

J'aime, je partage !