image du spectacle Les temps rassemblés - Arnaud Chevalier

LES TEMPS RASSEMBLÉS

L’Instant mobile / Arnaud Chevalier

Arnaud Chevalier, artiste associé à l’Hexagone développe depuis 2019 un triptyque d’installations qui explore notre rapport au territoire.
3 installations : Mécaniques Panorama, Mille et Chroniques de Géofiction, qui composent un tout dénommé « Les Temps rassemblés ».

Mécanique Panorama, dispositif photographique interactif est un questionnement sur la relation des habitants à leur environnement, qu’il soit urbain ou rural, géologique ou architectural. L’environnement en tant que milieu au sein duquel nous évoluons au fil du temps. Depuis le regard intime d’habitants capturé à leur fenêtre, l’installation témoigne de la différence d’échelle qui nous distingue en tant qu’individu de l’espace qui nous entoure.

MILLE est un dispositif pour géographies affectives C’est-à-dire l’articulation entre un protocole d’enquête, un territoire et ses populations et un instrument mêlant l’image et la musique animé par l’action des spectateurs qui ainsi orchestrent leur propre spectacle d’un espace. Ce dispositif est reproductible car son protocole est déployé à chaque nouvelle présentation. Et pourtant toujours unique puisque les histoires et les images qui y sont collectées sont liées à chaque territoire…l’instrument qui accueillera ces images est une machine qui propose un environnement vidéo et sonore immersif.

Chroniques de Géofictions est un dispositif qui articule une méthodologie d’enquête prospective et une installation interactive. Sa recherche tend à créer les conditions d’une expérience collective regroupant des publics et des habitants* autour de la composition de récits de l’avenir de petits territoires ̶ quartiers, villes ou villages ̶ à la manière de la science-fiction.
Ces projections entre fiction et réalité sont appelées des geo-fictions, elles sont le reflet de l’imaginaire, des attentes et des craintes des habitants pour leur environnement proche vus dans un temps long. Le dispositif est adaptatif et reproductible, il pourra ainsi s’appliquer à chaque territoire dans lequel il viendra se produire et créer de manière spontanée des récits de nouvelles géographies.
Le temps de l’exposition est basé sur une multiplication : des récits d’habitants qui racontent une fiction de l’avenir de leur territoire x des spectateurs venus découvrir et interpréter leurs mondes x une machine qui les relie en servant à la diffusion des récits et l’interprétation x une bibliothèque où sont accessibles les geo-ficitons d’autres territoires.
Chaque territoire où se produira l’installation engendrera des geo-fictions qui seront ensuite accessibles lors des expositions suivantes. Ce principe d’accumulation entrainera une croissance dans le temps et l’espace de l’installation. [en création]

INSTALLATION

DISTRIBUTION

Arnaud Chevalier, Lisiane Durand, Aurélien Conil

PRODUCTION

L’instant mobile

COPRODUCTION

Hexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan, SCAN Auvergne Rhône-Alpes, Théâtre de Vitry, Malraux Scène Nationale, DGCA.

DATES DE DIFFUSION

EXPERIMENTA 2025